Le détour que fait la lumière, avec Guillaume Boppe et Pascal Deleuze

Poésie sonore pour un récitant et un musicien.
1er Octobre, 20h
L’épicerie de Nîmes, 14 rue de l’Agau, Nîmes.
PAF  libre.
Attention : jauge limitée.

Performance sur un texte de Guillaume Boppe paru récemment dans l’ouvrage Espaces poétiques, Société danoise de littérature contemporaine en langue française, 2020.
Pascal Deleuze improvise à la trompette, avec un dispositif sonore spécialement mis au point pour la performance : « couleur de son – larsen bleu ».


Pascal Deleuze, Guillaume Boppe (photo Richard Sauvage)

« Qui rentre dans l’écran
comme dans une maison
abandonne enfin tous ses membres,
avec dans ses yeux
le céladon des lacs,
des plaines sous les montagnes.

Qui rentre dans l’écran
est à genoux, la vie domine,
ce qui se projette sur les murs
étend son corps
qui bouge à jamais
et mange la pierre. »

Guillaume Boppe (extrait, Le détour que fait la lumière)

guillaume-boppe-vincent-capes
Guillaume Boppe (photo V.Capes)

Guillaume Boppe vit à Nîmes et voyage absolument partout.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *